Rencontrer notre équipe

Pour en savoir davantage sur notre équipe.

Cyrille

Test, learn, win and test, again : Pour en savoir davantage sur notre équipe. La transformation doit se faire de manière itérative et planifiée, en se construisant sur des succès, pour engager l’ensemble des collaborateurs et montrer que cela produit des résultat tangibles et mesurables

Il ne suffit pas de travailler avec des gens intelligents pour travailler intelligemment : Les méthodes collaboratives agiles, nous permettent d’aligner toutes les parties prenantes et d’éliminer les blocages à des modes projet classiques

Le poison est dans la dose, pas dans la chose : être clair sur les ambitions et les résultats attendus, les communiquer et chemin faisant savoir les réviser avec honnêteté

Cyrille Breucq

Ceo & Partner @ The Why Factor Company

Ses mots pour parler de The Why Factor Company

Encore trop de projets de transformation n’aboutissent pas ou ne délivrent pas leurs promesses et ce pour de nombreuses raisons (intérêts désalignés, copier/coller de solution toute faite, manque d’ambition, de compétence, de financement, de coordination des différents intervenants internes comme externes, etc…). The Why Factor Company est autant la réponse à ce constat qu’à nos ambitions. Pour changer la donne, nous souhaitons créer un acteur qui :
  • Soit ouvert sur le monde (anthropologie, philosophie, géopolitique, artisanat) et sur les autres métiers que celui du chiffre (la communication, les opérations, le monde industriel, la technologie) pour s’ancrer dans la vie réelle et apporter des réponses à la fois concrètes, réalistes et opérationnelles rapidement.
  • Ne s’enferme pas dans une case, dans ses méthodes ou dans son expertise mais se veut résolument ouvert, créatif et entrepreneur.
  • Recherche et apporte à ses clients des leviers de performance et des relais de croissance en ne s’interdisant rien mais surtout en portant un regard différent sur les projets d’entreprise : un regard décalé, nourri, inspiré pour apporter des solutions nouvelles et du « fond » pour que les entreprises créent du « sens » et gagnent ce précieux temps d’avance en innovant, convaincus que la performance et la croissance ne se décrètent pas, ne se copient pas, ne s’appliquent pas ; elles s’inventent.
  • Enfin, sait et peut prendre des risques en finançant des projets co-construits avec ses clients.

Et développer un modèle pour :

  • Hybrider et intégrer les compétences, les métiers, les savoir-faire en les orientant résolument résultat,
  • Créer une proposition de valeur à la fois riche, originale et unique qui réponde aux exigences d’intégration, de rapidité et de succès des projets de transformation de nos clients,
  • Proposer des méthodes différentes, des profils différents pour des solutions et des dispositifs aussi opérationnels qu’adaptés,
  • Conseiller, assister, construire et entreprendre avec nos clients.

The Why Factor Company est une plateforme d’intelligence collective au sein de laquelle nous partageons tous des valeurs proches, l’envie de travailler ensemble et surtout l’objectif de bouger les lignes chez nos clients en redéfinissant nos obligations de conseil : aligner les intérêts des parties prenantes, partager le risque et la création de valeur pour être rémunéré sur l’effet et plus seulement sur l’effort.

The Why factor Company est née : « Let’s shake things up to create value !»

Lionel Cuny

Partner@The Why Factor Company + CEO@Insign

Ses mots pour parler de The Why Factor Company

L’idée de créer The Why Factor Company, est née de frustrations et d’une rencontre.

De frustrations d’avoir trop souvent entendu depuis plus de 20 ans que je fais ce métier, que ce n’est quand même pas à l’agence de définir la stratégie de repositionnement et de voir que certains concurrents avaient pris la direction que nous avions recommandée avec beaucoup de succès.

Se dire qu’on pourrait mettre à la fois de la créativité dans les stratégies de transformation et ne pas suivre bêtement des patterns et aussi une sensibilité prononcée de la croissance rapide de la top-line comme driver de la transformation est une idée qui semble frappée du sceau du bons sens mais qui pourtant n’est pas si répandue.

Elle est née aussi d’une rencontre, parce que la transformation d’une entreprise, d’un business, nécessite de l’alignement, du respect de la vision et du métier de chacun, et l’envie d’aller dans le même sens.

Trop souvent, les conseils, qui interviennent dans les entreprises travaillent en silo ou génèrent des forces contradictoires qui au mieux ralentisse le processus et au pire la compromette. C’est un projet fou et super excitant de réunir et faire travailler ensemble des experts de la bottom-line et la top-line pour aller beaucoup plus loin dans la performance que l’on apporte aux entreprises.

Lionel

Procrastination in the name of reducing risk actually increases risk (Colin Powel) : La vitesse est critique et dès lors que l’on possède entre 40 et 70 % d’information, il faut décider et faire, vite sous peine de se voir dépasser.

L’exécution est stratégique : « Everyone has a plan until you get punched in the face » Mike Tyson. Il ne suffit pas d’avoir le meilleur plan pour réussir. L’exécution amène à revoir la stratégie, l’adapter, l’affiner. Ceux qui pensent doivent aussi faire.

Put people first : la transformation d’une entreprise est avant tout une question de culture, d’hommes et de femmes et de résistance au changement, plus que de technologie ou de process. L’accompagnement au changement et la communication qui l’accompagne sont critiques pour réussir.

Jean-Noël

Ne pas oublier le passé mais… : “Le secret du changement consiste à concentrer son énergie pour créer du nouveau et non pour se battre contre l’ancien.” Dan Millman.

Trop souvent, les phrases « pourquoi changer », « ça marche très bien comme ça », « c’est historique » ou « j’ai toujours fonctionné ainsi » resonnent en boucle à nos oreilles et ont souvent freiné de nombreux projets. Il est important pour se transformer de porter un message, des objectifs et des résultats clairs pour embarquer toutes les énergies nécessaires à ce changement.

Et si c’était possible : “Les sceptiques disent : l’homme ne peut pas voler, le faiseur dit : Peut-être mais nous allons essayer.” Bruce Lee.

En tant que conseil, nous devons démontrer à nos clients que le changement est possible non pas en promettant monts et merveilles mais tout simplement en leur expliquant le comment, en les accompagnant dans la réalisation et en leur montrant que nous sommes prêts à prendre des risques avec eux.

Jean-Noël Brouchud

Partner@The Why Factor Company

Ses mots pour parler de The Why Factor Company

Avec le développement des nouvelles technologies (robotisation, intelligence artificielle, digitalisation…) et des offres de conseil (big four, cabinets de taille intermédiaire, managers de transition, freelances…), le métier est bousculé : comprendre les besoins et les attentes des clients afin de leur apporter une réponse sur mesure, impliquer ses équipes pour susciter l’adhésion, aligner le management et les équipes sur les objectifs poursuivis sont mes priorités.

Fini le temps de vendre toutes les prestations possibles et de mettre au second plan son rôle de conseil car incapable de dire « Non » à un client. La donne doit changer.

Bon nombre de fois, sur des projets de transformation, j’ai eu la sensation de m’être arrêté au milieu du gué et de n’avoir créé que peu de valeur.
Entre les projets qui terminent au fond d’un tiroir, ceux qui se voient amputés des deux tiers de leur périmètre initial ou encore qui changent x fois en 12 mois, je me remets forcement en cause et me dis qu’il faut essayer quelque chose de nouveau :

  • Croire en la mixité des expériences et la rencontre d’univers différents pour traiter un besoin ou une problématique en les soumettant à une plateforme d’intelligence collective : c’est notre façon de produire une réponse sur mesure et innovante.
  • Croire en la diversité les gens, en leur expérience et en leur créativité : les outils et solutions ne sont souvent que le moyen de la transformation, la réussite d’un projet passe avant tout par l’humain.
  • Croire au partage des risques : il n’y a aucune raison pour qu’un conseil ne soit pas en mesure de partager le risque avec un client et ce faisant renforcer sa relation et sa crédibilité par une volonté et des intérêts communs de réussir, ensemble.

The Why Factor Company embrasse cette vision du changement et se veut être un acteur d’un genre nouveau qui bouge les lignes pour créer un maximum de valeur en un minimum de temps : « Shake things up to create value »